Sur les traces des comptes inactifs

Sur les traces des comptes inactifs
Edition du 20 septembre 2017

Lien vers l'article : ici

 

La Nouvelle République pulie un second article au mois de septembre sur l'un des spécialités d'ATER : la recherche de titulaires de comptes bancaires inactifs et bénéficiaires de contrats d'assurance vie. 

Le marché de la déshérence est en pleine expansion ces dernières années suite à la promulgation et la mise en application de la loi Eckert en 2014. 

ATER traite 2 500 à 3 000 dossiers par mois.

 

" Leur spécialité : mettre une adresse, un numéro de téléphone et un visage sur un nom. En clair, retrouver la trace des personnes disparues du radar des banques ou des compagnies d'assurance. "

 

Lisez l'article en intégralité >>

Derniers articles pouvant également vous intéresser :

Le grand coeur des salariés de REAXIS
La Nouvelle République - Edition du 27 décembre 2017

 

L'enquêteur ATER élargit sa palette
Les Echos - Edition du 19 décembre 2017

 

Nouveau MBO pour ATER à Montbazon
La Lettre Valloire - Edition du 13 septembre 2017