Maitriser son marché mais aussi le contexte économique, fiscal et social dans lequel nous évoluons

Maitriser son marché mais aussi le contexte économique, fiscal et social dans lequel nous évoluons
Edition du 19 décembre 2014

Lien vers l'article : ici

 

Retour sur le parcours d'Olivier Oria,
Directeur général du groupe ATER


 
Chiffre d’affaires HT 2014 : 11,7 M€
Effectifs 2014 : 175
Secteur d’activité : services aux banques et assurances

 

Après des expériences d’expert-comptable et de contrôleur de gestion, Olivier Oria devient en 2000 directeur financier du groupe ATER, numéro un de l’enquête civile. Sept ans plus tard, il est promu directeur général délégué. « Répondre à un appel d’offre, travailler sur un projet de croissance externe ou de restructuration nécessite de maîtriser son marché mais aussi le contexte économique, fiscal et soci1al dans lequel nous évoluons. Mon expérience de DAF a été très importante pour cela. Si le directeur financier a un goût prononcé pour le relationnel et s’il est persuadé de l’offre produit/marché de son entreprise, il devient vite à l’aise pour remplir le rôle de directeur général », affirme-t-il. Une approche qui réussit puisque depuis sa prise de fonction le chiffre d’affaires du groupe est passé de neuf à douze millions d’euros.

 

Suivez Olivier Oria sur LinkedIn

 

 

 

Derniers articles pouvant également vous intéresser :

Le grand coeur des salariés de REAXIS
La Nouvelle République - Edition du 27 décembre 2017

 

L'enquêteur ATER élargit sa palette
Les Echos - Edition du 19 décembre 2017

 

Sur les traces des comptes inactifs
La Nouvelle République - Edition du 20 septembre 2017